Charpentes et isolation des combles, ce qu il faut savoir

10 avril 2018

Lorsque l’on s’attaque à l’isolation des combles, on est souvent confronté à la problématique que posent les charpentes. L’irrégularité des chevrons ou la nécessité de ne pas altérer les poutres apparentes rendent souvent l’exercice délicat.

Pour commencer, regardons de plus près la structure d’une charpente traditionnelle, composé de 5 éléments distincts : les fermes qui soutiennent les pannes, qui elles soutiennent les chevrons, qui eux-mêmes soutiennent les liteaux qui sont eux recouverts par la couverture (le plus souvent des tuiles ou de l’ardoise).

Première problématique, faut-il isoler entre les chevrons ? Il faut d’abord étudier la hauteur et la régularité des chevrons, qui va définir la marche à suivre. Si vous ne disposez pas d’un écran HPV et que les chevrons sont irréguliers ou inférieurs à 80mm, la pose d’un premier lit d’isolant est très complexe car il est nécessaire d’aménager une larme d’air de 2cm minimum sous les liteaux portant la couverture. Si vous disposez d’un écran HPV, la pose de la laine en contact directe est possible sans espace pour la lame d’air, laissant ainsi les pannes apparentes.

La deuxième problématique concerne les charpentes dites « fermettes ». Très populaires depuis quelques décennies, elles sont composées de dermes légères et répétitives qui remplacent les pannes et les chevrons, servant ainsi directement de support aux liteaux et à la couverture. Bien que différentes, les méthodes d’isolations restent sensiblement similaires aux charpentes traditionnelles.

Si ce sujet vous concerne et que vous avez des doutes, n’hésitez pas à contacter un professionnel pour faire expertiser vos charpentes !

 
contact de tradinov-sas téléphone de tradinov-sas
04 72 04 56 26