Logement mal-isolé : les conséquences pour la santé

26 juillet 2016

En règle générale, une bonne isolation protège les occupants d’une habitation des gênes phoniques et thermiques. Or, pour ceux qui ont la malchance de vivre dans une “passoire”, ce problème d’isolation affecte leur vie quotidienne et leur santé.

Une santé fragilisée

À l’heure où la loi énergétique est mise en application, il est souvent question de rénover l’isolation du bâtiment (obligatoire en cas de ravalement de façade). De l’air qui passe, une habitation trop chaude l’été et trop froide l’hiver : ce sont des raisons qui poussent à rénover un logement. Les propriétaires sont favorisés car ils peuvent décider à tout moment d’enclencher ces travaux. Pour les locataires, c’est une autre histoire. En effet, leur situation ne leur permet pas d’améliorer leur logement. Ils subissent alors l’humidité, le chaud, le froid et tous les éléments naturels altérant leur confort. Chez l’être humain, les différents symptômes résultants de ces phénomènes sont :

  • Rhumes fréquents
  • Asthme
  • Migraine

Pour les personnes les plus fragiles, vivre dans une maison mal-isolée peut même mener à la dépression.

Problème d'isolation : le confort altéré

L’isolation phonique est également un facteur important pour le bien-être des occupants d’un logement. Le bruit de la rue, une circulation dense et continue, des voisins bruyants : tous sont des paramètres pouvant diminuer le confort au sein d’une maison. Résultat : les habitants sont nerveux, ont des conditions de sommeil délicates : ils sont alors moins reposés.

Il n’y a pas que l’isolation d’une habitation qui peut impacter le confort d’une maison. En effet, la lumière naturelle par exemple est un élément important. Le manque de source de lumière dans un logement peut jouer à plus ou moins grande échelle pour le moral. Veillez donc bien à prendre aussi en compte ce paramètre si vous effectuez des travaux de rénovation chez vous !

contact de tradinov-sas téléphone de tradinov-sas
04 72 04 56 26